Se former quand on est freelance sans casser sa tirelire

Aujourd’hui, tout bouge très vite ! Les technos, les outils, les méthodes … Du coup, il est indispensable de maintenir à jour ses compétences pour ne pas être dépassé et offrir des conseils et des prestations toujours au top !

Forcément, ça passe par des formations… Le seul hic quand on est indépendant, c’est qu’on n’a pas un super RH qui va nous dénicher la formation qui colle à nos besoins, gérer l’administratif et surtout le financement !

Alors comment faire pour choisir sa formation et surtout la faire financer quand on est indépendant ?

On vous dit tout ici pour vous y retrouver et vous former sans casser la tirelire. 

Tirelire

Bien choisir ta formation

Se former c’est un investissement en temps et en argent. Il faut donc éviter “l’achat compulsif” et prendre le temps de la réflexion pour bien choisir le sujet sur lequel on souhaite monter en compétences.

Pour cela, il faut être à l’écoute de son marché et de ses tendances mais aussi de tes propres besoins, sachant que la formation peut porter sur les hard skills comme sur les soft skills. Aujourd’hui, les modalités proposées peuvent être très variées : en présentiel, distanciel, synchrone et asynchrone …. Il te faudra trouver une formation qui te va sur le fond mais aussi sur le format !

Si tu te sens perdu et pas tout à fait aligné avec ton activité professionnelle du moment, il peut être intéressant aussi de te faire aider en effectuant un bilan de compétences. Ce bilan peut parfois aussi être pris en charge par ton CPF et peut s’effectuer en individuel ou en collectif. C’est le cas par exemple de Switch Collective, Hisse et Haut ou encore Cap Positif, qui proposent des bilans éligibles au CPF.

Financer ta formation

En fonction de ton statut, Tu as plusieurs moyens de faire financer ta formation. On te donne éclairage ici. 

  1. Le Compte Personnel de Formation

Si tu es salarié d’une coopérative d’activité (CAE) ou d’une société de portage ou entrepreneur individuel (microentrepreneur et autoentrepreneur), ton CPF est alimenté chaque année en avril de 500 €.

Pour consulter ton crédit disponible, il te suffit de te rendre sur ton compte Moncompteformation.gouv.fr et souvent c’est la bonne surprise !

Par contre, esquive les arnaques téléphoniques qui pullulent en ce moment !

Du coup, quand tu flashes sur une formation, regarde si elle est finançable avec ton CPF. Si c’est le cas, en général, les démarches sont très simples et c’est l’organisme qui gère cette partie administrative. Pas d’avance de frais, le prix de la formation est automatiquement déduit de ton CPF !

2. Le fond d’assurance Formation (FAF)

Si tu es entrepreneur individuel ou gérant d’EURL, tu ne le sais peut-être pas, mais tu payes une contribution à la formation professionnelle (CFP). En contrepartie, tu peux demander une aide financière pour ta formation à ton FAF. Pour le trouver, tu dois regarder sur ton attestation de versement disponible sur le site de l’URSAFF.

Par contre, contrairement au CPF, tu devras avancer les frais et la prise en charge n’est pas automatique et elle se fera deux à trois mois après la formation. Il faudra fournir à ton FAF les informations sur la formation choisie et son coût, puis à l’issu, une attestation de présence ainsi qu’une facture.

3. Les opérateurs de compétences (OPCO)

Tu as opté pour la SASU ? C’est vers ton OPCO que tu devras te tourner. En France, il existe 11 OPCO, c’est ton code NAF qui déterminera l’OPCO dont tu dépends.

En général, les OPCO proposent une liste d’organismes de formation sur des thèmes assez classiques. Si tu ne trouves pas ton bonheur, tu pourras aussi proposer celle de ton choix.

Enfin, si tu es en pleine transition et donc demandeur d’emploi, tu peux parler de ton projet de formation à ton conseiller. Pour le financement, tu peux utiliser ton CPF (si tu as été salarié, tu devrais avoir du crédit) ou demander une Aide Individuelle à la Formation (AIF). Cette AIF pourra être acceptée si la formation te permet d’acquérir des compétences nécessaires à ton projet professionnel ou sur des zones en tension.

Sachez aussi que le CPF et le FAF sont cumulables et que l’OPCO peut aussi venir compléter votre CPF.

Voilou ! On espère que ce petit article t’aidera à faire des économies !

Et si ton projet est d’investir dans une formation pour acquérir la méthode et des outils pour décrocher des missions auprès de structures vertueuses, sache que le programme Social Declik existe et est éligible au CPF. Toutes les infos sont ici !

Laisser un commentaire