Numérique responsable : Et si on rendait le web accessible à tous ?

Coline

|

Le 20 janvier dernier nous avions réalisé une masterclass réservée aux membres de notre communauté traitant de l’accessibilité ! Comment rendre un site web acccessible à tous ? Qui s’intéresse au numérique responsable sait que c’est une priorité. 

Aux manettes, Emyly Vo et Albéric Trancart de l’agence Théodo nous ont partagé leurs connaissances sur le sujet et nous on fait pratiquer un « dojo » !

Un cas pratique nous a permis de comprendre comment évaluer l’accessibilité d’un site pour des personnes en situation de handicap et surtout comment l’améliorer.

Aujourd’hui, nous avions envie de partager avec vous un petit condensé à mettre dans votre mallette de freelance engagé-e !

Homme dans une chaise roulante devant un ordinateur échangeant avec une femme qui semble l'aider.

Alors déjà, comme on le dit souvent chez Social Declik, « on met sa culpa’ au placard » !

L’accessibilité du web pour les personnes en situation de handicap ne vous a jamais paru problématique (à moins que cette situation vous concerne de près ou de loin)  ? Vous êtes loin d’être la seule personne dans ce cas !

L’accessibilité du numérique, on en est où ?

Dans les écoles de code et d’informatique, c’est une thématique encore trop rarement abordée aujourd’hui ; voici deux petits chiffres-clés pour vous aider à vous sentir mieux dans vos baskets :

  • seuls 4 % des sites publics ont publié leur attestation de conformité au RGAA ;
  • 62 % des développeurs déclarent ne pas connaître la réglementation française en matière d’accessibilité des sites et services publics en ligne. 

Alors, une fois qu’on a dressé la situation, rappelons aussi ce qu’est une personne en situation de handicap.

On a tous tendance à associer le handicap au fauteuil roulant. Or il existe tout un tas de handicaps beaucoup moins visibles et très problématiques quand on parle d’accessibilité au web :

  • les handicaps visuels, comme par exemple le daltonisme ou les troubles de la vue liés à l’âge ;
  • les handicaps psychiques tels que la dyslexie ou encore l’épilepsie ;
  • sans parler des troubles auditifs ou moteurs.

En France, 18 % de la population est touchée par au moins un type de handicap (INSEE 2017)

Il est donc grand temps de réfléchir à la « User Expérience » qu’on propose quand on développe ou qu’on optimise un produit numérique pour que celle-ci n’exclue pas les personnes en situation de handicap.

Comment rendre le web accessible ?

Qu’est ce que signifie d’ailleurs un site web accessible ?

Chaque personne, quel que soit son handicap, devrait pouvoir percevoir, comprendre, naviguer, interagir avec l’ensemble des pages disponibles sur le site web !

Pour démarrer, voici 3 règles d’or que nous ont partagés Emyly et Alberic :

  1. L’accessibilité est l’affaire de tous et l’ensemble de l’équipe doit être sensibilisé au sujet : Designers, développeurs, PO’s etc …
  2. Le sujet de l’accessibilité doit être pris en considération dès le démarrage du projet et demande une attention constante.
  3. Pour garantir l’accessibilité de son support numérique, rien ne vaut des tests utilisateurs avec des personnes en situation de handicap.

Ces 3 règles sont la base de l’accessibilité. 

Pour aller plus loin et rentrer dans le vif du sujet, voici une liste synthétique des points à vérifier pour garantir l’accessibilité de son site web : 

  • Les couleurs de son site Internet, notamment les contrastes. 
  • Le zoom, par exemple, le contenu de mon site est-il toujours disponible quand je zoom à 200% ?
  • La structure HTML, en utilisant la référence des balises HTML pour avoir une liste complète de ces balises et de leur fonctionnement.
  • La présence d’une alternative textuelle des images 
  • La navigation au clavier pour vous assurer que toutes les fonctionnalités du site sont utilisables (menus, sélections, carrousels…) au clavier
  • Les formulaires et leur intégration dans les balises de formulaires adéquates
  • Les tableaux et notamment leur description dans une balise de légende
  • Les médias. Pour les vidéos et les médias audios, il faudra penser aux sous-titres !
  • Les composants riches en interface … Mhmmmm ??? On parle de quoi ? Des menus, (déroulant, burger, onglet), modaux, carrousels, curseurs et CAPTCHA qui doivent utiliser correctement les attributs ARIA
  • Et enfin, tester la lecture de votre site avec un lecteur d’écran.

Voilà pour la vue d’hélicoptère et si vous voulez aller plus loin, de nombreuses extensions et outils existent pour vous aider à vérifier tous ces points (WCAG Control par exemple)

Alors lancez vous ! Selon nos expert-es, l’accessibilité est de plus en plus demandée par les clients, une bonne chose pour les personnes en situation de handicap et une opportunité pour les freelances qui veulent s’engager dans cette voie.

Si tu es freelance et que tu souhaites faire partie d’un collectif à impact, rejoins la Communauté !

Sources : http://www.fiphfp.fr/Le-FIPHFP/Actualites-du-FIPHFP/Remise-du-rapport-du-Conseil-national-du-numerique-sur-l-accessibilite-numerique-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap

Ça peut aussi t'intéresser

Freelance For Good

Épisode 5 – Allô maman, je ne vais pas pouvoir sauver le monde !?

Dans cet épisode, on te parle des 17 ODD et on t’explique comment, en tant que freelance, tu peux agir et apporter ta pierre à l’édifice.

Impact positif

Biomimétisme : le Vivant, votre allié

L’art de s’inspirer du vivant pour innover, c'est la définition qui nous vient pour désigner le biomimétisme. Comment s'inspirer de la nature dans son activité ?

Freelance For Good

L’IA responsable, utopie ou réalité ? 

Explorez les enjeux de l'intelligence artificielle dans cette synthèse d'une masterclass de la communauté Social Declik.