La contribution volontaire, un modèle cohérent pour une mission à impact

Coline

|

Au moment de la création de Social Declik, on s’est posées milles questions sur notre modèle économique et notamment celui des mises en relation entre freelances et structures à impact positif par Social Declik. À chaque fois qu’on pensait tenir LA solution parfaite, un vent contraire nous faisait vaciller … On aurait pu aller vers le modèle classique, le modèle d’apport d’affaires. Mais voilà, quel taux choisir ? En fonction de la typologie du client ? De son chiffres d’affaires ? De l’activité du freelance ou de la mission ? On voulait quelque chose de juste ! D’une part pour le ou la freelance, car il y a une grande différence entre celui ou celle qui se lance et qui n’a que quelques missions et entre celui ou celle qui est freelance depuis 5 ans avec une activité qui tourne. Et d’autre part pour la structure, entre la petite structure sans budget et la grosse structure avec des moyens, comment faire ?

Bref, on était un peu perdues… Jusqu’au jour où quelqu’un nous a suggéré de nous inspirer du modèle d’Hello Asso et de proposer la contribution volontaire ? La quoi ? Oui la contribution volontaire ! Ce que d’autres appellent aussi le pourboire, c’est donc la personne freelance qui choisit le % qu’elle souhaite nous reverser ! Banco, on avait notre modèle à tester. Début 2021, on écrivait un article sur le sujet avec en conclusion “Et toi ? tu paris que ca marche ?”. 2 ans plus tard, malgré les nombreuses interrogations des personnes extérieures : “euh les gens donnent vraiment un % alors que c’est facultatif ?” Et ben oui ! Les freelances qui s’engagent jouent le jeu.

Alors si tu te demandes quel taux choisir pour ta contribution volontaire et comment ça fonctionne, cet article est fait pour toi.

4 piles et un bocal de pièces de monnaies avec une plante qui pousse sur chaque dans l'ordre de taille

Les bonnes pratiques pour un modèle de rétribution juste et durable

Pour les freelances for good en mission :

Quel est le taux juste ?

Aujourd’hui, les structures proposant de la mise en relation pratiquent des taux de rétribution entre 10 et 20%. Chez Social Declik, la moyenne est actuellement à 7,5%. Aujourd’hui, un taux à 10% nous semble être juste pour nous.
En revanche, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte pour ajuster ce taux :

  • La durée de la mission : si tu as signé pour une mission de plusieurs mois, tu peux ajuster ce taux au fur et à mesure. Par exemple, 10% les 6 premiers mois puis 7% les mois suivants.
  • Le Budget de la mission et ton TJM (Taux Journalier Moyen) : en fonction du niveau de TJM pratiqué ou du budget de la mission, tu peux également faire varier ce taux. Exemple : tu es à ton TJM plancher, alors tu peux diminuer le %. Dans l’autre sens tu es à ton TJM cible, alors tu peux choisir 10%. Et même si tu es au-dessus de ton TJM cible (cette situation est plus rare), sens-toi libre de mettre plus de 10% si ta situation financière te le permet et que ça te parait juste par rapport au service proposé 🙂
  • La collaboration : Si la mission a été laborieuse et que tu as passé beaucoup plus de temps que prévu, tu peux ajuster ce taux. Ou si la mission s’est super bien passée et ta donnée de la visibilité ou d’autres clients, tu peux vouloir augmenter le taux pour la mise en relation.

Pendant combien de temps dois-je donner une contribution volontaire ?

Encore une fois, cela dépend de la situation. Nous voyons 2 cas de figure :

  • Sur une mission très longue (plus d’un an) : tu as signé une mission longue d’un an, comme évoqué plus haut, tu peux ajuster le taux au fur et à mesure.
  • En cas de renouvellement de la mission : tu as fait une première mission grâce à Social Declik qui débouche sur une 2ème mission grâce à ta performance sur la première. Alors dans ce cas, c’est à toi de juger en fonction de la situation. Si c’est pour une mission courte pour tester la collaboration et qu’ensuite vous partez sur une longue mission, cela nous semble juste de continuer à percevoir la contribution volontaire. Si c’est une mission longue qui renouvelle encore d’un an, tu peux ajuster le taux à la baisse.

Pour les structures engagées :

Social Declik t’a aidé à trouver le bon freelance engagé, t’a fait gagner du temps dans ton proccess de recrutement ? Nous en sommes ravies ! Tu peux aussi nous accorder une contribution volontaire pour le service de sourcing, de qualification et de mise en relation, si ça te semble mérité.

Pour finir, on te partage 3 chiffres clés. Ce sont 48 missions qui ont été matchées par Social Declik, ce qui représente 606 jours travaillés avec un taux moyen de contribution volontaire à 6,2% depuis janvier 2021.

Voilà, si tu as un doute, une question ou une remarque sur ce modèle, nous serions ravies d’en discuter avec vous. Tu peux contacter Coline ou Charlotte.

Et si toi aussi tu veux trouver des missions à impact positif, tu peux suivre notre programme Freelance For Good ou rejoindre notre collectif de Freelances For Good.

Ça peut aussi t'intéresser

Freelance For Good

Épisode 3 – Tout plaquer pour avoir de l’impact : seule voie possible ?

Retranscription du troisième épisode du podcast Freelance For Good : Doit-on faire un virage à 360° dans son job de freelance pour avoir de l’impact et partir dans le larzac élever des chèvres ?

Freelance For Good

S’inspirer de la permaculture dans son activité

Dans cet article découvre comment tu peux t'inspirer de la permaculture, au delà de ton potager, dans ton activité de freelance pour devenir un·e entrepreneur·e conscient·e

Freelance For Good

Social Declik, quel est le bilan de l’année 2023 pour le mouvement Freelance For Good ?

Découvre notre bilan calmement, de cette année 2023, mais aussi nos ambitions sur 2024 pour continuer à faire rayonner le mouvement Freelance For Good.

Laisser un commentaire