Comment transformer son écoanxiété en moteur pour l’action

Charlotte

|

Chez Social Declik, on baigne dans l’univers de la Tech for Good et on rassemble des freelances en quête d’impact.

Avant ce désir de mettre du sens dans son activité professionnelle, il y a souvent eu une prise de conscience, notamment des enjeux écologiques de notre monde. Pollutions, biodiversité, réchauffement climatique … Tous ces phénomènes, plus on en sait, plus on est anxieux…. éco-anxieux … Pas vrai ?

On a donc voulu proposer à notre communauté un éclairage sur la question et surtout permettre d’identifier des solutions pour s’apaiser.

Pour cela, rien de mieux que d’inviter Charline Schmerber, praticienne en psychothérapie et spécialiste de la question pour une Kapsule – Masterclass en ligne – sur ce sujet.

On te dévoile ici quelques informations sur ce phénomène et surtout des solutions qui ont émergé lors de cet atelier.

Homme anxieux qui tientsa tête entre ses mains

Tu es anxieux face aux changements climatiques ? On te rassure, tu es normal et tu n’es pas seul !

Derrière le terme d’écoanxiété, il y a en fait une palette d’émotions possibles : tristesse, colère, déception, angoisse peur, consternation. Au final, l’éco-anxiété rassemble toute forme d’émotions, souvent négatives, liées aux menaces sur les écosystèmes, à l’impact des activités humaines sur le vivant.

Cette éco-anxiété peut se manifester de beaucoup de façons et avoir un impact réel sur nos vies. Un sentiment d’insécurité peut s’installer, notre rapport aux temps être bouleversé ou encore une émotion de culpabilité nous ronger.

Au-delà des émotions parfois difficiles à gérer, cette éco-anxiété peut aussi affecter notre relation aux autres. En effet, il arrive souvent que les éco-anxieux puissent entrer en conflit avec leur entourage moins alerte sur les questions environnementales.

Cette éco-anxiété peut aussi influer nos décisions de vie. Charline voit régulièrement dans son cabinet des personnes prêtes à faire le deuil de la parentalité par inquiétude face au monde qu’on va laisser à la future génération.

En somme, ce phénomène est normal et touche de plus en plus de personnes.

On commence d’ailleurs à voir émerger des outils pour reconnaître et mesurer son éco-anxiété comme L’échelle de Susan Clayton et Karazsia (2020- USA) ou encore L’échelle de Caroline Hickman (2021 -Angleterre).

Quelles ressources pour traverser cette éco-anxiété ?

Lors de cette kapsule, nous avons proposé aux participants de réfléchir à des solutions pour se préserver sans rentrer dans d’autres travers comme le déni.

On te dévoile ici quelques bonnes idées pour s’apaiser

L’importance de restaurer le lien avec soi-même

  • #1 : Remettre au centre l’unité psycho-organique : réunir corps et esprit 
  • #2 : Donner une juste place aux émotions 
  • #3 : Modifier son rapport au temps 
  • #4 : Comprendre ses vulnérabilités 
  • #5 : Développer ses ressources et sa sécurité intérieure 
  • #6 : L’utilité et le sens comme rempart contre l’impuissance 
  • #7 : Continuer à rêver, à s’émerveiller et à stimuler l’imaginaire 
  • #8 : Choisir l’action juste

L’importance de restaurer le lien avec les autres humains

  • #9 : La preuve par l’exemple 
  • #10 : La diversité comme une richesse 
  • #11 : Regarder au-delà de soi, lâcher la vision occidentalo-centrée 
  • #12 : Mettre l’accent sur la sécurité relationnelle

L’importance de restaurer le lien avec le reste du vivant


  • #13 : Développer le sentiment de reliance au Vivant 
  • #14 : Retrouver notre juste place dans l’écosystème, lâcher l’anthropocentrisme 
  • #15 : S’ouvrir à la dimension spirituelle #16 : Cultiver la gratitude

Dans les échanges, des actions très concrètes et simples à mettre en place ont été évoquées :

  • Sans cultiver le déni, se préserver des médias et surtout des images anxiogènes
  • Echanger avec des personnes qui font face aux mêmes émotions
  • Renouer avec le vivant : une ballade au vert en remerciant la forêt pour sa beauté

Pour finir, Charline a partagé énormément de ressources, on vous partage ici notre top 3 :

C’est l’occasion de te rappeler que Social Declik anime un collectif de freelances engagés qui ont fait le choix d’orienter leur activité professionnelle dans le secteur de l’impact. Si tu souhaites rejoindre notre collectif, tu peux postuler ici

Les membres du notre communauté ont accès à l’ensemble de nos Kapsules mensuelles en replay entre autres ressources, à des opportunités de missions et à des événements en ligne et en physique pour s’entraider et partager !

Ça peut aussi t'intéresser

Freelance For Good

Épisode 3 – Tout plaquer pour avoir de l’impact : seule voie possible ?

Retranscription du troisième épisode du podcast Freelance For Good : Doit-on faire un virage à 360° dans son job de freelance pour avoir de l’impact et partir dans le larzac élever des chèvres ?

Freelance For Good

S’inspirer de la permaculture dans son activité

Dans cet article découvre comment tu peux t'inspirer de la permaculture, au delà de ton potager, dans ton activité de freelance pour devenir un·e entrepreneur·e conscient·e

Freelance For Good

Social Declik, quel est le bilan de l’année 2023 pour le mouvement Freelance For Good ?

Découvre notre bilan calmement, de cette année 2023, mais aussi nos ambitions sur 2024 pour continuer à faire rayonner le mouvement Freelance For Good.